Les experts et les journalistes qui recommandent « La guerre de l’ombre en Syrie »

Les experts et les journalistes qui recommandent « La guerre de l’ombre en Syrie »

 

Depuis la sortie de mon livre le 14 mars dernier, plusieurs grands reporters, journalistes d’investigation, géopolitologues et spécialistes du Renseignement, de la Défense et/ou du Moyen-Orient l’ont vivement recommandé. Je les remercie pour leur soutien, vu le caractère sensible des thèmes abordés dans mon ouvrage.

 

 

 

« [Un livre] stimulant, (…) dont toutes les informations sont corroborées par une multitude notes de bas de pages. »

Ian Hamel, grand reporter, journaliste d’investigation, auteur et correspondant permanent du Point à Genève (https://tinyurl.com/y227tmcf)

 

« Le dessous des cartes, remarquablement documenté. »

Alain Juillet, ancien n°2 de la DGSE, entrepreneur et ancien haut fonctionnaire (https://tinyurl.com/y5th3pzo)

 

« Au moment où des bruits de bottes se font à nouveau entendre dans le golfe Arabo-Persique et où la désinformation bat son plein, il est indispensable de chercher à mieux comprendre et à décrypter les vrais ressorts des situations que nous vivons et pour cela ne pas être victime du narratif fabriqué par les organismes officiels et complaisamment repris par des médias qui, bien souvent, ne sont désormais plus que des diffuseurs de fausses nouvelles. (…) Ce livre est de ceux qui, justement, cherchent à apporter un éclairage nouveau à l’analyse et à la compréhension de la scène géostratégique actuelle. (…) [C]e livre contient un appareil de notes et de références très conséquent qui lui donne un intérêt évident pour une réflexion critique sur la position de la France et de ses alliés de l’Otan au Moyen-Orient. (…) En conclusion, (…) un livre provocant qui doit certes faire l’objet d’une lecture critique, mais qui présente le grand intérêt de nous inviter à nous méfier des narrations trop simplistes de nos médias et de nos dirigeants. »

Bernard Norlain, général d’armée (2S), expert en désarmement nucléaire, ancien pilote de chasse, chef du cabinet militaire des Premiers Ministres Jacques Chirac et Michel Rocard, ex-directeur de la Revue Défense Nationale et de l’IHEDN (https://tinyurl.com/y4cq3vfu)

 

« “Timber Sycamore” » (…) Telle est l’appellation de ce que le journaliste Maxime Chaix nomme “la guerre de l’ombre en Syrie”. Lancée par les Etats-Unis et ses alliés à l’automne 2011, sous la présidence Obama, afin de renverser Bachar al-Assad, l’opération “Timber Sycamore” a été stoppée en 2017, au terme d’un fiasco mémorable. Entre-temps, elle aura permis de financer, d’armer et de soutenir des groupes qui allaient former la colonne vertébrale de l’Etat islamique. Pendant qu’on amusait la galerie avec l’Armée syrienne libre, censée représenter l’opposition démocratique à Bachar al-Assad, Daech tissait sa toile. (…) S’appuyant sur les meilleures sources, Maxime Chaix fait litière de ce calcul diabolique. (…) [Il] dénonce par ailleurs la « quasi-omerta » qui règne en France sur le sujet, alors que la presse américaine a largement révélé les dessous inavoués de l’opération “Timber Sycamore”, confirmée par Ben Rhodes, qui fut l’un des principaux conseillers de Barack Obama. Il rappelle les ambiguïtés (pour ne pas dire plus) de la diplomatie française sous François Hollande, totalement aligné sur Washington. Sans dédouaner le moins du monde Bachar al-Assad de ses crimes, il démontre que la guerre occulte menée par la CIA et ses petites mains a facilité la formation d’une nébuleuse djihadiste ayant proliféré à vitesse accélérée, tel un monstre échappant à son concepteur. » 

Jack Dion, journaliste, auteur et directeur adjoint de la rédaction du magazine Marianne (https://tinyurl.com/y3rpx5q3)

 

« Une affaire d’État (…) Une excellente enquête de Maxime Chaix qui a nécessité des années de travail. »

Emmanuel Razavi, grand reporter, journaliste d’investigation, auteur et expert du Moyen-Orient (https://tinyurl.com/yy9lajm7)

 

« On lira ce livre avec attention, car il illustre parfaitement l’ambiguïté des services occidentaux, occupés à combattre le terrorisme en Europe, mais à le soutenir dans certaines régions du monde. (…) Pour dépasser les discours simplistes lus et relus dans la presse, cet ouvrage permet d’y voir plus clair. À lire absolument. »

Eric Verhaeghe, journaliste, entrepreneur et spécialiste des questions de Renseignement (https://tinyurl.com/y6bypuqm)

 

« Un livre important pour comprendre le cynisme de la guerre et l’idéologie dépassée de la Pax Americana. »

Alex Jordanov, grand reporter, journaliste d’investigation, auteur et documentariste (https://tinyurl.com/y635awpx)

 

« L’expert du renseignement et du Moyen-Orient Maxime Chaix [est l’auteur] d’un livre incontournable sur la genèse de l’islamisme terroriste et les relations ambiguës entre les États-Unis et l’islamisme radical sunnite. Maxime Chaix [est] l’un des meilleurs connaisseurs de la guerre en Syrie et [l’auteur] d’un ouvrage (…) qui analyse la stratégie pro-islamiste des pays occidentaux face au régime de Bachar al-Assad. (…) Tandis que les Occidentaux affirment avoir vaincu Daech en Irak et en Syrie par des bombardements pourtant massifs mais supposés “propres”, les Russes et leurs alliés syriens et iraniens sont accusés de “crimes contre l’Humanité”. Deux poids deux mesures… Le point de vue d’un expert comme Maxime Chaix est plus utile que jamais. »

Alexandre del Valle, géopolitologue et consultant (https://tinyurl.com/y25dnlpx)

 

« L’implication de l’Occident et des pays du Golfe dans le soutien aux milices islamistes [en Syrie] avait été dénoncée depuis le début par un certain nombre de chercheurs, de journalistes et d’hommes politiques. C’est tout le mérite du livre de Maxime Chaix de recenser et d’analyser toutes ces sources qui nous montrent que les faits étaient connus, tout au moins par ceux qui savaient lire. »

Serge Gadal, consultant et chercheur en stratégie (https://tinyurl.com/y6fo9ry7)

 

« L’ouvrage de Maxime Chaix est le fruit de cinq années de recherches, durant lesquelles l’auteur a méticuleusement compilé et analysé l’ensemble de la littérature au sujet de cette opération clandestine, et interviewé certains des plus grands spécialistes de la question (Fabrice Balanche, Joshua Landis, Christopher Davidson, l’ambassadeur Robert S. Ford…). Ce minutieux travail rompt avec le discours officiel qui s’est imposé en Occident [sur la guerre en Syrie]. »

Cyril Garcia, journaliste, blogueur et spécialiste du monde arabe (https://tinyurl.com/y5l7mexk)

 

📚 La page du livre : https://tinyurl.com/y5xtzdgx

 

 La guerre de l’ombre en Syrie est disponible sur :
📗 Amazon.fr (https://tinyurl.com/y3yz9vpq)
📘 Fnac.com (https://tinyurl.com/yxly8ehk)
📙 Decitre.fr (https://tinyurl.com/y5562odq)
…et dans toutes les bonnes librairies.

Laisser un commentaire